« Mars numérique » à la Médiathèque

Médiathèque de Saint-Nazaire

offreCapture

Ça s’est passé en mars 2017 à la Médiathèque Etienne Caux à Saint-Nazaire

En mars 2017, dans le cadre de son projet de Bibliothèque numérique, la Médiathèque de Saint-Nazaire a lancé un nouveau service d’accès à des ressources numériques. Le dispositif donne aux usagers inscrits à la Médiathèque l’accès à des plateformes pour :

  • De la presse en ligne : LeKiosk
  • Des e-books : Prêt numérique en bibliothèque
  • Des films en VOD : Médiathèque numérique (Arte VOD et Univerciné)
  • De la musique en streaming : 1DTouch
  • Des didacticiels : Tout apprendre
  • De la littérature jeunesse : StroryplayR

bibliondemand

Trois salons de lecture numérique équipés de tablettes ont aussi été installés dans les espaces publics de la Médiathèque centrale, la Médiathèque Etienne Caux.

MedS'amuz (5).JPG

Pour accompagner le lancement de ce bouquet de ressources numériques et des salons de lecture numérique, la Médiathèque a mis en place un plan de médiation et d’évènements  culturels.

La concurrence déloyale d’un très beau mois de mars, doux et ensoleillé, invitant les habitants à flâner sur le front de mer et non à s’enfermer dans un établissement de lecture publique n’a pas permis la fréquentation espérée. Néanmoins cette faiblesse relative a rendu possible une forme de rodage pour gérer au mieux les difficultés techniques imprévues inévitables lors du lancement de tels services.

front

Dispositifs d’accompagnement des usagers :

  • Des rendez-vous conviviaux « Chouquettes et tablettes » localisés dans les tout nouveaux salons de lecture numérique.
    L’idée initiale consistait à présenter l’offre et la plateforme d’accès.
    Elle a évolué en dispositif de soutien concernant les manipulations technologiques nécessaires pour regarder un film, télécharger un e-book…
  • Des rendez-vous dédiés exclusivement à l’aide à l’emprunt de livres numériques.
  • Un personnel plus nombreux à certains moments de la semaine pour présenter l’offre, inscrire les usagers au service et les accompagner.

Évènements culturels :

  • Une programmation inscrite dans le programme mensuel « Partage ta science » : une carto-party autour d’Open Street Map.
    On peut consulter les traces de cet atelier qui a décrit chaque arbre, chaque lampadaire et tous les bancs publics qui ornent le parvis de la Médiathèque ! http://www.openstreetmap.org/query?lat=47.27961&lon=-2.21749

    open
  • Un spectacle hilarant dans les espaces publics de la Ligue d’improvisation de Nantes : « La Médiathèque du futur »

lina

  • Une séance spéciale VOD de « Cinémouflets »

De nombreux ateliers participatifs

  • Des ateliers StoryplayR (littérature jeunesse) : les enfants enregistrent des histoires qu’ils peuvent partager leur famille, se constituant ainsi une bibliothèque sonore.
    Ces ateliers sont compliqués à organiser : la Médiathèque qui n’a qu’un seul abonnement ne dispose que d’un seul compte (donc utilisable sur une seule tablette à la fois).
    Intérêt certain des parents demandeurs d’autres séances.
    StoryplayR a été aussi utilisé par les bibliothécaires dans le cadre des actions en direction des scolaires.

story

  • Un atelier 1DTouch (musique indépendante en streaming « équitable ») :
    Les participants ont été invités à réaliser leur play-list sur le site de la plateforme dédié à la Médiathèque.
    A retenir : ce sont les adultes curieux de musiques diverses et non les jeunes qui ont porté de l’intérêt à ce service

1dtouch

  • Une « Opération Code de la route » : pour favoriser la découverte des cours en ligne de Tout apprendre, la Médiathèque a organisé des examens blancs de Code de la route !
    • Mise en scène avec l’aide du Service municipal de la Voirie
    • 2 séances d’examen blanc
    • Beaucoup de conducteurs de longue date ont « raté leur code » ! Mais succès de la participation, bonne ambiance et article dans « Ouest France »

Code de la route (15).JPG

  • Une programmation dans le cadre du dispositif «La  Médiathèque s’amuz » … «  en numérique » : journée « casse-tête » numériques et en bois.
    • Focus sur l’application « Machinarium »
    • Le mélange de jeux traditionnels et numériques a plu aux habitants présents
    • Le public familial et celui des adultes ont montré beaucoup d’intérêt pour les jeux numériques et ont souhaité qu’on installe les applis sur les tablettes des salons de lecture numérique de l’espace des adultes à la Médiathèque
    • L’animation s’étendait sur tout l’après-midi et certains visiteurs « mordus » sont restés de bout en bout.

Et depuis le 1er avril 2017 ?

La Médiathèque de Saint-Nazaire a conservé quelques offres d’accompagnement renforcé en milieu d’après-midi dans l’espace dévolu aux adultes en particulier pour l’aide à l’emprunt de livres numériques (dits aussi e-books).

Le salon de lecture numérique jeunesse remporte un grand succès avec ses sélections d’applis de jeux et les parents ne sont pas les derniers à participer.

Les deux salons de lecture numérique installés dans l’espace pour les  adultes sont fréquentés par quelques usagers réguliers et des curieux : les statistiques recueillies montrent une diversité d’usages.

Quant à l’usage des plateformes de ressources disponibles 7/7 et 24/24, il dépasse les espérances : 2 000 inscrits actifs en 6 mois de fonctionnement.

table

Publicités

Exemple d’usage de tablettes dans le cadre de l’action éducative 2/2

Médiathèque de Saint-Nazaire

Atelier tablette

Dans cette action, le numérique est complémentaire du contenu habituel de la découverte d’un auteur (ici Elsa Valentin) et de son univers dans une médiathèque (rencontre, jeux, lectures…) Il est utilisé pour initier les enfants, les enseignants ou les parents accompagnateurs à des contenus numériques sélectionnés pour leur qualité et qu’il n’est pas si facile de trouver au hasard dans les boutiques virtuelles d’applis.

Séance 2 : A la Médiathèque, atelier autour de l’univers d’Elsa Valentin

Moyens humains : au moins 2 accompagnateurs, la bibliothécaire, l’institutrice

Ø            Restitution possible du travail réalisé en classe

Ø            Ateliers : chacun doit être encadré par un adulte.

Atelier 1-             Salade de comptines

Les enfants sont invités à réaliser un collage à partir des comptines présentes dans les albums d’Elsa Valentin et de créer ainsi leur propre comptine « farfelue ».

Le prolongement possible en classe serait d’illustrer cette comptine.

Atelier 2-             Applications sur tablettes

Les enfants ont pu utiliser trois applications :

  • « Miximal » : à la manière d’un livre pêle-mêle, création d’animaux rigolos

miximal

 

  • « Dans mon rêve » : à la manière d’un livre pêle-mêle, création d’une illustration et de courtes histoires

dans mon reve

 

  • « Histoires farfelues » : à la manière du cadavre exquis, les enfants choisissent le contexte et les personnages et se font raconter une courte histoire farfelue

histoires farfelues

Atelier 3-             Remettons un peu d’ordre

Images  de l’histoire à remettre dans l’ordre. Avec trois jeux de cartes (fabrication « maison ») : « Bou et les 3 zours »,  « Ours et Gouttes » et « Le garçon qui voulait se déguiser en reine »

Atelier 4-             Mémory

A partir de « Ours et Gouttes » et « Bou et les 3 zours »

Plus… 5-               Lecture libre !

Lot de livres d’Elsa Valentin à disposition

Bilan de la séance 2

Expérience très positive auprès des maternelles. Les enseignants étaient tout aussi enchantés que les enfants.

 

Exemple d’usage de tablettes dans le cadre de l’action éducative 1/2

Médiathèque de Saint-Nazaire

Capture3

En 2016/2017, la Médiathèque de Saint-Nazaire a mené, parmi bien d’autres interventions en direction des scolaires, une action autour de l’auteure de livres pour la jeunesse Elsa Valentin.

Pentax Digital Camera

Organisée en 2 séances, cette action a intégré l’utilisation d’applis créatives accessibles aux petits.

Présentation de l’auteure

Elsa Valentin est professeur des écoles dans les Hautes-Alpes.
Elle a publié, entre autres titres :

  • Bou et les 3 zours , Éditions de l’Atelier du Poisson Soluble, 2008.

Son idée était de créer un langage qui ne soit plus du français mais qui soit pourtant transparent et directement compréhensible, un langage qui soit plaisant à prononcer à haute voix. Cet album a reçu le Prix des enfants du Salon du livre de Troyes.

bou

  • Ours et gouttes , Illustration Ilya Green, Didier jeunesse, 2015

Jouer à la famille ours, se déguiser en super héroïne, faire du roller à patins… Elsa Valentin et Ilya Green n’ont pas leurs pareilles pour parler et s’amuser des jeux d’enfants et de leur goût immodéré pour la mascarade.

  • Le garçon qui voulait se déguiser en reine, illustration Sandra Desmazières, Editions L’Initiale, 2014

Le carnaval approche et les enfants choisissent leur déguisement. Nino veut se déguiser en reine, mais quand on est un petit garçon, cela ne se fait pas. Pourtant, il n’en démord pas.

Contexte de l’action

IMGP6269

Elsa Valentin est venue en octobre 2016 à Saint-Nazaire à l’occasion du salon du livre jeunesse « Invent’R ». Elle a rencontré des enfants d’une part de classes de maternelles et d’autre part pendant leurs vacances sous un chapiteau installé en centre-ville ainsi que dans la bibliothèque de quartier Anne Frank.

Pendant ces rencontres, outre la lecture de ses livres et des échanges avec les enfants, Elsa Valentin propose aux petits (et aux grands !) d’écouter des poèmes chuchotés avec une drôle de machine.

Capture2

Déroulé des séances avec les scolaires

Niveaux concernés : TPS/PS/MS/GS

Séance 1 : Rencontre avec l’auteure à la Médiathèque

Moyens humains : un(e) bibliothécaire

Ø            Échanges avec Elsa Valentin sur son travail. Prévoir des questions.

Ø            Lecture par Elsa Valentin d’un de ses albums

Ø            Par groupes de 4 enfants, lectures chuchotées de courts textes de poésie par Elsa Valentin

Capture

Ø            Pendant les lectures chuchotées, lectures libres pour le reste du groupe

Ø            Fin de séance / Bilan et lecture d’album

Prolongement possible  en classe : Création d’un pêle-mêle ou travail autour des comptines. Restitution éventuelle à faire lors de la séance 2.

Bilan de la séance 1 : très réussie, l’auteure sait faire participer les enfants et les étonner avec ses mots inventés ou chuchotés.

A suivre…

 

La BDBox

La BiblioBox à BD de la Médiathèque de Saint-Nazaire

bibliobox-dispositif

Contexte

En 2015, à l’occasion du lancement de l’abonnement à deux plateformes de ressources numériques (Iznéo et LeKiosk) la Médiathèque de Saint-Nazaire a mis en place une série d’animations autour de la BD et de la presse numériques. L’Association PING ayant offert une BiblioBox à la médiathèque, l’une des actions a consisté à la présenter avec du contenu libre de droits issu du site BDzmag. Pour l’occasion, la BiblioBox a été renommée BDBox !

Difficultés et solutions

Mais lire des BD sur un appareil  n’est pas aussi simple qu’espéré ! En effet, il faut installer au préalable sur les appareils de lecture un logiciel ou une application dédiée : iComix, Comice – C/S Comic Viewer, Cover

En conséquence, les démonstrations pour le public devaient se dérouler en deux étapes :

  • d’abord se connecter sur le réseau wifi « normal » pour télécharger l’application ou le logiciel
  • puis se connecter à la BDBox pour accéder à son contenu (les BD libres de droit sélectionnées) et les télécharger.

Le dispositif s’est révélé compliqué à présenter, ne serait-ce qu’aux professionnels de la Médiathèque chargé de convaincre le public d’utiliser le système.

Après des débuts poussifs, une formule de médiation avec une tablette préchargée des BD sélectionnées (et donc également présentes dans la BDBox) a été mise en place. Les fans de BD  ont pu davantage s’y intéresser.

Mais une autre limite a rendu les présentations laborieuses : la plupart des personnes intéressées n’étaient pas équipées de leur matériel (tablettes, ordinateurs) au moment de la présentation ou ne souhaitaient pas télécharger l’appli sur leur smartphone à « capacité limitée ». Elles repartaient donc simplement avec l’adresse du site pour y accéder de leur domicile.

En conclusion…

… des débuts un peu difficiles : pour une première expérience avec une BiblioBox, la Médiathèque ne recommande pas de la tester avec des BD. Mais cette « pirate-box » à la sauce légale des bibliothèques s’étant néanmoins révélée pleine de promesses, la Médiathèque a renouvelé l’expérience en 2016 avec des documents  de tous types sur les robots. La BiblioBox est un dispositif intéressant dans la relation à l’usager et pour le dialogue qu’elle permet d’engager sur les ressources libres.

Et puis… les gens sont curieux ! Presque sans guère de publicité, la petite boite, dans son petit coin près des bacs à BD, a tout de même enregistré quelques dizaines de téléchargements en seulement quinze jours de présentation !

A suivre donc…

Tsuro

Médiathèque municipale Barbara, Montoir-de-Bretagne

tsuro

Contexte :

Durant les vacances d’été, de nombreux enfants sont venus à la médiathèque municipale Barbara pour utiliser les ordinateurs et les tablettes. Il leur a été proposé de participer à une activité ensemble avec l’application Tsuro.

Public visé :

Tout public à partir de 6-8 ans

Description de l’action :

Les enfants se sont installés autour d’une unique tablette (possibilité de se mettre à l’extérieur, par terre).

L’application Tsuro a été lancée.
Tsuro est un jeu de plateau adapté en application, permettant de jouer jusqu’à 8 joueurs.
Chaque enfant choisit un pion qu’il place sur le plateau. Puis, chacun leur tour, les joueurs placent une carte sur le plateau pour faire avancer leur pion.
L’objectif est de ne pas sortir du plateau, de ne pas croiser d’autres joueurs et d’essayer de les faire sortir du plateau (et donc perdre).
Le gagnant est celui qui reste le plus longtemps sur le plateau.

Succès de cette activité : plusieurs parties se sont enchainées.
Il est préférable d’avoir au moins 3-4 joueurs.

L’application Tsuro est disponible sur iOS (3.49€) et Android (1.09€).

Wakatoon

Médiathèque municipale Barbara, Montoir-de-Bretagne

pink rose

Contexte :

Durant les vacances d’été, de nombreux enfants sont venus à la médiathèque municipale Barbara pour utiliser les ordinateurs et les tablettes. Il leur a été proposé de participer à une activité ensemble avec l’application Wakatoon.

Public visé :

Enfants à partir de 5 ans

Description de l’action :

L’histoire choisie (PinkRose) avait préalablement été imprimée. Les enfants s’assoient autour d’une table et chacun choisit 1 page de l’histoire qu’il colorie (l’histoire PinkRose contient 9 pages).

Puis, les pages coloriées sont photographiées grâce à l’application Wakatoon. L’histoire est ensuite diffusée sur grand écran grâce à l’AppleTv et l’enceinte Bluetooth.
L’application anime les dessins coloriés.

L’atelier a été apprécié par les enfants et a été reconduit plusieurs fois. Certains ont recommencé, coloriant différemment leurs pages.

Un exemple est disponible sur le Page Facebook de la médiathèque.

L’application Wakatoon est gratuite avec des achats intégrés (3.99€ par histoire), disponible sur iOS et Android. Il existe 4 histoires différentes.
Cette application peut convenir à une heure du conte.

Les 4 Saisons d’Antoine

Médiathèque municipale Barbara, Montoir-de-Bretagne

Capture

Contexte :

La médiathèque municipale Barbara a mis en place un rendez-vous régulier d’Heure du Conte Numérique. Celui-ci est l’occasion de faire découvrir une ou plusieurs applications en lien avec la culture (livre, musique, cinéma, …). L’Heure du Conte Numérique de juin 2017 proposait de découvrir l’application Les 4 saisons d’Antoine (France Télévision Distribution SA), disponible sur les tablettes de la médiathèque.

Public visé :

Enfants à partir de 6 ans

Description de l’action :

La tablette (Ipad Air 2) a été connectée à l’Apple TV, elle-même reliée en filaire avec le vidéoprojecteur et connectée en Bluetooth avec une enceinte, permettant de projeter l’écran de l’Ipad sur grand écran et d’avoir un son plus puissant.

Présentation de l’application Les 4 saisons d’Antoine, lancée en mode « Deviens le héros ». Le moyen-métrage est diffusé, entre-coupé des jeux (mémory, reconnaissance des instruments, etc). Ces jeux sont résolus par les enfants présents, ils se passent l’iPad eux-mêmes pour que tous participent.

L’application Les 4 saisons d’Antoine est disponible sur iOS au prix de 4.49€ (.

Voir aussi : Pierre et le Loup